Faciliter la ville : l'attente première des citoyens

 

En novembre 2013, à la veille du Congrès annuel des maires, l'AMF publie une étude qui montre que les français estiment que leur municipalité a un impact direct sur leur vie quotidienne et pour 82 % sur la qualité de vie, les services aux citoyens et les équipements (propreté, crèche, espaces verts, etc…).

Dans le même temps, une enquête de l'institut CSA réalisée pour Orange, BFMTV et Le Figaro révèle, qu'alors même que le climat est au «ras-le-bol fiscal», huit Français sur dix souhaitent que leur commune investisse davantage dans le numérique. « Les Français sont d'accord pour des dépenses stratégiques par rapport à l'avenir et qui apportent un plus dans le quotidien », observe Yves-Marie Cann, directeur en charge de l'opinion à l'institut CSA. Et en premier lieu, les électeurs attendent des informations accessibles sur Internet concernant les démarches administratives (73 %) ou les transports publics (72 %). Entre 70 % et 60 % aimeraient également pouvoir consulter en temps réel sur Internet leur consommation d'énergie (70 %), la pollution (68 %), la collecte des déchets (64 %), le trafic routier (63 %), le patrimoine culturel (63 %) et le stationnement (62 %). L'étude montre également qu'aucune région française n'échappe à ces attentes.

«La société française s'est progressivement appropriée les outils numériques, ce qui fait naître au sein de la population des attentes et des besoins nouveaux envers les collectivités locales», souligne Yves-Marie Cann.

Se préoccuper de la vie quotidienne des citoyens, c'est avant tout leur faciliter la ville et donc la vie. C'est dans ce but que l'application mobile mymairie® a été conçue.

Accéder simplement au menu de la cantine scolaire, connaître les itinéraires et les horaires des transports en commun, consulter la liste des documents administratifs nécessaires pour un passeport, être alerté immédiatement sur son smartphone des problème de voirie… autant de fonctionnalités qui font partie de mymairie© et que la commune peut s'approprier pour répondre aux préoccupations quotidiennes de ces concitoyens.

Et un service qui satisfait les citoyens profite forcément à l'image politique de l'élu.